Pénélope

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur comme un destin…

Archive pour la catégorie 'lecture du moment'

11 minutes – VII

Posté : 5 octobre, 2006 @ 7:40 dans lecture du moment | 13 commentaires »

 

onzeminutes plus petite1.jpg   En espérant vous avoir donné l’envie de lire ce  » Onze minutes », je vous propose maintenant un peu d’autobiographie de cet auteur que j’ai découvert en cette fin d’été 2006.

Léo

Paolo Coelho.jpg Paulo Coelho, né à Rio de Janeiro le 24 août 1947, est un romancier et un interprète brésilien.

Étudiant le droit dans sa ville natale, il abandonne ses études en 1970 pour voyager à travers le Mexique, le Pérou, la Bolivie et le Chili, ainsi qu’à travers l’Europe et l’Afrique du Nord.

Les livres de Coelho sont des romans à tendance philosophique abordant la spiritualité.

Ses récits  abordent chacun à leur manière les questions vastes du chemin vers le bonheur et du sens de la vie humaine. Le style fluide et direct, aisé à traduire, et la trame simple des récits ont permis à Coelho de toucher un très vaste lectorat, dans toutes les cultures.

Il a vendu plus de 75 millions de livres à travers le monde et ses ouvrages ont été traduits en 62 langues. Il a remporté de nombreux prix littéraires dans divers pays, y compris une mention du prestigieux Prix littéraire de Dublin pour Veronika décide de mourir.

 

Paulo Coelho a fait récemment de la France, où il a été décoré de la Légion d’honneur, son nouveau pays de résidence. Il habite à Tarbes, en dehors des périodes où il voyage pour promouvoir son œuvre. Enrichi par le succès, il vit de façon simple dans un hôtel deux étoiles. Il consacre une grande partie de ses revenus à son association qui s’occupe de jeunes et de personnes âgées délaissées.

 

Source : Wikipédia

11 minutes – VI

Posté : 28 septembre, 2006 @ 11:44 dans lecture du moment | 12 commentaires »

onzeminutes plus petite1.jpg Journal  de Maria, lors de sa deuxième semaine en Suisse :

« Je suis allée à la boîte, j’ai rencontré un « maître de danse » originaire d’un pays appelé Maroc, et j’ai dû apprendre chaque pas de ce que lui – qui n’a jamais mis les pieds au Brésil – croit être la samba. [...] Nous sommes six filles, aucune n’est heureuse, aucune ne sait ce qu’elle fait là. Les clients boivent et applaudissent, envoient des baisers et font des gestes obscènes en cachette, mais c’est tout.

Mon salaire a été versé hier, seulement un dixième de ce dont nous étions convenus – le reste, selon ce contrat, servira à payer mon billet et mon séjour. [...]

Mais cela vaut-il la peine de fuir ? Je viens d’arriver, je ne connais encore rien. Quel problème y a-t-il à danser sept soirs par semaine ? Avant je le faisais par plaisir, maintenant je le fais pour l’argent et pour la célébrité ; mes jambes ne se plaignent pas, le plus difficile est de garder le sourire aux lèvres.

J’ai le choix : je peux être une victime du monde ou une aventurière en quête de son trésor. Toute la question est de savoir quel regard je vais porter sur ma vie. »

11 minutes – V

Posté : 22 septembre, 2006 @ 11:51 dans lecture du moment | 11 commentaires »

onzeminutes plus petite1.jpg  A l’âge de 19 ans, Maria termina ses études secondaires, trouva un emploi dans un magasin de tissus dont le patron tomba amoureux d’elle. [...]

Le pouvoir de la beauté : que peut bien être le monde pour les femmes laides ?

Paulo Coelho

Journal de Maria, le jour où elle fit connaissance du suisse :

« Tout me dit que je m’apprête à prendre une mauvaise décision, mais les erreurs sont une manière d’avancer. [...]

J’ai déjà commis une erreur lorsque j’avais onze ans et qu’un garçon est venu me demander de lui prêter un crayon ; depuis lors, j’ai compris que parfois il n’y as pas de seconde occasion, et qu’il vaut mieux accepter les cadeaux que le monde vous offre. [...] Si je dois être fidèle à quelqu’un ou à quelque chose, je dois d’abord être fidèle à moi-même. Si je cherche l’amour véritable, je dois d’abord en finir avec les amours médiocres que j’ai rencontrées. Le peu d’expérience que j’ai m’a appris que personne n’est maître de rien, que tout n’est qu’illusion – et cela va des biens matériels aux biens spirituels.

Celui qui a perdu quelque chose qu’il croyait assuré (ce qui m’est arrivé si souvent) finit par apprendre que rien ne lui appartient.
Et si rien ne m’appartient, je n’ai pas non plus besoin de me soucier des choses qui ne sont pas à moi ; plutôt vivre comme si aujourd’hui était le premier (ou le dernier) jour de mon existence. »

tuliperose.jpg

11 minutes – IV

Posté : 19 septembre, 2006 @ 10:58 dans lecture du moment | 20 commentaires »

 onzeminutes plus petite.jpgCependant, cette année-là – celle de son quinzième anniversaire, au cours de laquelle elle avait appris que l’on embrasse à pleine bouche et que l’amour est surtout source de souffrance – lui réservait une troisième découverte : la masturbation.[...]

Ainsi s’écroulèrent les années d’adolescence de Maria. Elle était de plus en plus jolie, et son air mystérieux et triste attira beaucoup d’hommes. Elle sortit avec l’un ou l’autre, rêva et souffrit – en dépit de la promesse qu’elle s’était faite de ne plus tomber amoureuse. Au cours d’une de ces rencontres, elle perdit sa virginité sur [...] Elle n’éprouva pas l’impression magique du premier baiser – les hérons en vol, le coucher du soleil, la musique… Non, elle voulait oublier tout cela.[...]

Pablo Coelho

Extrait du journal de Maria, à l’âge de 17 ans :

« Mon objectif est de comprendre l’amour. Je sais que j’étais vivante quand j’ai aimé, et je sais que tout ce que j’ai maintenant, aussi intéressant que cela puisse paraître, ne m’enthousiasme guère.

Mais l’amour est terrible : j’ai vu mes amies souffrir, et je ne veux pas que cela m’arrive. Elles, qui autrefois riaient de moi et de mon innocence, me demandent maintenant comment je fais pour dominer les hommes aussi bien. Je souris et je me tais, parce que je sais que le remède est pire que la douleur elle-même : tout simplement je ne tombe pas amoureuse. Chaque jour qui passe, je vois plus clairement combien les hommes sont fragiles, inconstants, peu sûrs d’eux, surprenants… Les pères de certaines de mes amies m’ont déjà fait des avances que j’ai repoussées. Avant, j’en étais choquée ; maintenant, je pense que cela fait partie de la nature masculine.

Bien que mon objectif soit de comprendre l’amour, et bien que j’aie souffert par ceux auxquels j’avais livré mon cœur, je constate que ceux qui ont touché mon âme n’ont pas réussi à éveiller mon corps, et que ceux qui ont touché mon corps n’ont pas réussi à atteindre mon âme.

femmenrouge.jpg

11 minutes – III

Posté : 15 septembre, 2006 @ 8:38 dans lecture du moment | 18 commentaires »

  onzeminutes plus petite.jpg   Il était une fois une prostituée qui s’appelait Maria. Comme toutes les prostituées, elle était née vierge et innocente et durant son adolescence, elle avait rêvé de rencontrer l’homme de sa vie [...] Le premier baiser de sa vie ! Elle avait tant rêvé de ce moment ! le paysage était extraordinaire – les hérons en vol, le coucher de soleil, la région semi-aride à la beauté agressive, et le son de la musique au loin.

             Ce soir-là, certaine qu’un évènement grave s’était produit, elle nota en termes choisis dans son journal. 

Paulo Coelho

« Quand nous rencontrons quelqu’un et que nous tombons amoureux, nous avons l’impression que tout l’univers conspire en ce sens ; cela m’est arrivé aujourd’hui au coucher du soleil. Mais si quelque chose ne tourne pas rond, tout s’effondre et disparaît ! Les hérons, la musique au loin, le goût de ses lèvres. Comment la beauté qui se trouvait là quelques minutes auparavant peut-elle disparaître si rapidement?

La vie va très vite : elle nous transporte du ciel à l’enfer, et c’est l’affaire de quelques secondes. »

 epinesa.jpg   http://leonor.unblog.fr/tag/lecture-du-moment/

12
 

Ma vie, mon oeuvre |
TEM LAADO |
Eternal Sunshine of the Spo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ode et poésie
| youpi ma fille me fais craquer
| Brialmont17