Pénélope

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur comme un destin…

isolada

Classé dans : chanson — 27 juin, 2006 @ 14:12

 ange.gif

je connais une mulâtresse

qui vit enfermée

isolée dans une cage

couleur d’argent

elle a pour compagnie

la nuit et la lumière du jour

elle est l’objet de ma souffrance

 et de mon tourment

j’ai demandé à Dieu

de me donner des ailes en fleur

pour m’envoler

auprès de ma petite mulâtresse

et l’arracher à sa douleur

faisant d’elle ma reine  sa liberté

est ma félicité

—————————   Césaria EVORA

Un commentaire »

  1. Dominique dit :

    En plus maintenant les couleurs font leur entrée dans ce blog… super.
    Je te souhaite vraiment de pouvoir te libérer de cette souffrance qui apparaît dans chaque texte, chaque poème, quelque part.
    Bises.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Ma vie, mon oeuvre |
TEM LAADO |
Eternal Sunshine of the Spo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ode et poésie
| youpi ma fille me fais craquer
| Brialmont17